Vous êtes ici: UNIL > HEC Inst. > HEC App. > Actualités et agenda > Actualités > 2012 > 'Slow management' et crise économique sont-ils compatibles? L'avis de John Antonakis
Français | English

'Slow management' et crise économique sont-ils compatibles? L'avis de John Antonakis

Si certains prônent l'éloge de la lenteur en entreprise, d'autres se révèlent plutôt inquiets face à cette stratégie, surtout en période d'économie morose. Alors faut-il perdre du temps pour mieux en gagner? John Antonakis, Prof. de comportement organisationnel à HEC et spécialiste en leadership, a souligné les points positif du "slow management", pour l'émission de la RTS la 1ère "Les Temps modernes".

Cette stratégie, qui trouve ses racines dans le mouvement des relations humaines et le leadership, entend (re)mettre l'humain au centre de l'entreprise et de sa politique. Elle serait également entièrement bénéfique pour l'économie.

En effet, si l'entreprise développe un système excessif de contrôle envers ses employés, ceux-ci vont s'y adapter, créant un cercle vicieux: les employés viendront travailler uniquement pour l'argent, provoquant une augmentation des problèmes comme l'absentéisme, les pertes, l'inefficacité, et justifiant le système rigide de contrôle.

Des entreprises ont d'ailleurs pu intégrer avec succès leurs buts économiques avec des principes axés sur les êtres humains, comme Toyota. Si cette méthode de management n'est encore guère visible en Europe et en Suisse, John Antonakis souligne toutefois une évolution très positive au niveau des business schools, dont HEC, avec la présence de psychologues du travail et des professeurs d'éthique, qui enseignent ces principes de base aux futurs leaders.

Ecoutez l'émission



Liste des annonces]
 
Recherche


                                            

Le Professeur John Antonakis




Internef - CH-1015 Lausanne - Suisse - Tél. +41 21 692 33 00 - Fax +41 21 692 33 05